Extrait

 

"Fey ouvrit les yeux. Sa vision n’était pas aussi trouble qu’elle aurait dû l’être. L’apnée n’était pas un réel effort. Elle avait juste conscience de la légèreté de son corps, ses membres plus gracieux, ses mouvements plus fluides que d’ordinaire.
Avec une lenteur savourée, elle fit pivoter son corps à l’horizontale, joignit ses paumes au-dessus de sa tête, et s’élança d’un battement de pieds. Tandis qu’elle nageait, elle sentit ses membres se détendre, son énergie revenir. Elle peinait à croire qu’à peine quelques minutes auparavant, elle se sentait lourde, fébrile et fatiguée. À présent dans l’eau, la vitalité semblait émaner d’elle.
Après quelques instants, Fey finit par ralentir et remonta doucementà la surface. Son visage jaillit en premier hors de l’eau, et embrassa l’air frais tandis que les gouttes glissaient de ses cheveux. En position fœtale, suivirent ses genoux, de façon à la laisser flotter sur le dos. Les bras en croix, les yeux à demi-clos, elle soupira d’aise, savourant la chaleur de l’eau enveloppant son corps, l’obscure clarté provoquée par les halos de lune et les lumières du jardin se reflétant sur l’eau. Savourant simplement l’instant."

Seirens - Rivage, chapitre 1